Monter un projet en partenariat

  • Quels sont les partenaires dans la médiation autour du livre de jeunesse  ?

Depuis les années 1980, la coopération et les actions en partenariat ont le vent en poupe. C’est d’abord le développement des actions de lutte contre l’illettrisme, et par conséquent, la promotion de la lecture et de l’écriture, qui ont conduit les établissements scolaires à s’ouvrir à leur environnement institutionnel et culturel. Ainsi, un texte ministériel, le Bulletin Officiel du 2 mai 1985, insiste sur la participation nécessaire de l’Éducation nationale mais aussi du « tissu social tout entier » à la réduction de l’illettrisme, en le combattant à la source et en assurant sa mission d’apprentissage de la lecture . Cette ouverture et cette incitation à la coopération se renforcent avec le rapport du recteur Migeon publié en janvier 1989 et avec la mise en place de divers dispositifs, notamment la création des CDI (Centres de documentation et d’information) au lycée et des BCD (Bibliothèques centres documentaires) au collège, puis dans les écoles. Cet ensemble de dispositions a été renforcé par le biais d’autres dispositifs comme le programme académique d’actions culturelles et les classes culturelles qui relèvent à la fois du Ministère de l’Éducation nationale et du Ministère de la culture. Le Ministère de l’Éducation nationale, dans un texte d’octobre 2017, réaffirme son désir de susciter chez les jeunes le plaisir du texte en s’appuyant sur des partenariats.

La présente section se propose donc d’accueillir des contributions sur les axes suivants :
1) Qui sont exactement les partenaires institutionnels, associatifs et culturels autour de la médiation du livre pour la jeunesse (école, associations, médiathèques, artistes, maisons pour tous, maisons de quartier…) ?
2) Quels sont les types de coopération dominants ?
3) Cette coopération concerne-t-elle tous les âges et/ou tous les niveaux scolaires ?

Fermer le menu