La littérature en V.O.

  • Comment favoriser par la littérature l’acquisition de cultures bi- ou plurilingues ?

Les dispositifs d’éducation bilingue se développent partout en Europe. Le principe de ces dispositifs est de proposer aux élèves d’étudier une ou plusieurs disciplines en langue étrangère. La langue n’est plus la fin de l’enseignement, mais un moyen mis au service d’autres apprentissages, ce qui a conduit à appeler les disciplines enseignées en langue étrangère « disciplines non-linguistiques » (DNL). Mais la littérature est très rarement choisie comme DNL dans le cadre de l’enseignement bilingue.

Parallèlement, les pays européens sont de plus en plus attentifs à l’insertion des élèves allophones. Mais, là encore, la littérature est rarement le lieu choisi pour développer le bilinguisme, et le biculturalisme, de ces jeunes. Plus généralement, on constate que les approches comparatistes sont rarement proposées aux jeunes, en milieu scolaire ou non-scolaire.

On pourra donc se demander
• quelle place accorder à la littérature dans les dispositifs d’enseignement bilingue (sections européennes et orientales, sections internationales, sections bilingues) ;
• comment ménager des passerelles et des confrontations entre les littératures appartenant à la langue maternelle, à la langue seconde, à la ou aux langue(s) étrangère(s) ;
• quels dispositifs mettre en place pour favoriser les échanges autour du livre et de la lecture en contexte plurilingue ;
• quel rôle confier aux éditions bilingues, aux livres bilingues et aux auteurs bilingues dans les propositions de médiation.

Fermer le menu